LES AMPOULES OU PHLYCTENES

200238390-001

Lors de la pratique sportive, la peau est soumise à de nombreuses contraintes et agressions externes.

Il est primordial d’agir rapidement face à des pathologies d’ordre cutané afin de ne pas aggraver le pronostic.

Ces petites lésions peuvent évoluer  vers des complications dues aux frottements des vêtements sur la peau, au contact avec des zones d’infection, à la transpiration à la chaleur, au froid, au soleil…

 

Un petit éclairage !

Les Rougeurs

Premier signe d’un échauffement cutané, comparable à une petite brûlure. Les rougeurs apparaissent à la suite de frictions répétées. Elles sont le plus souvent situées au niveau du tendon d’Achille, de la base des métatarsiens ou sous la voûte plantaire.

 VÉCU

Vous allez ressentir comme une petite brûlure, une sensation de frottement gênant. La peau est plutôt rouge et légèrement chaude.

TRAITEMENT

  • Pendant l’effort : si vous disposez de pansement type Compeed, autres pansements ou petite bande d’élastoplaste, appliquer le sur la zone.
  • Après l’effort : Il est conseillé d’appliquer une pommade réparatrice que vous recouvrirez de cellofrais. Puis vous y ajouterez une petite bande pour maintenir le pansement occlusif. Attendez la pénétration totale de la crème et renouvelez l’opération si cela s’avère nécessaire.
  • ∆ ! Essayer d’éliminer rapidement la cause de ce frottement et protégez la rougeur sinon elle risque de se transformer très vite en ampoule.

Les ampoules 

  • LES AMPOULES FERMÉES

On distingue une petite boursouflure provoquée par de la sérosité claire en réponse à un frottement. Cette réaction de protection de l’organisme provoque une douleur plus ou moins importante en fonction de la localisation.

TRAITEMENT

Il est fondamental de préserver la couche la plus superficielle qui protège des microbes.

∆ ! NE PAS PERCER L’AMPOULE !

  • Si vous voulez poursuivre votre course, il va falloir traiter rapidement la lésion en appliquant sur l’ampoule une double peau, maintenue par un adhésif voir de l’élastoplaste.

Si la phlyctène est entre deux orteils, ajouter de la pommade grasse pour protéger du conflit.

  • Il faut absolument traiter l’ampoule. Il suffit de ponctionner le liquide avec une seringue stérile, puis injecter de l’éosine que l’on évacuera ensuite par petite ponction. Ensuite, il est conseillé de comprimer l’ampoule pour que les 2 parois s’accolent en appliquant une compresse et un pansement adhésif.
  • LES AMPOULES OUVERTES

Malheureusement, elle s’est percée ! Le liquide s’est écoulé, la peau est à vif et généralement cela brûle.

La gêne est considérable pour continuer de courir.

TRAITEMENT

  • Si vous désirez poursuivre votre activité, il sera obligatoire de désinfecter la phlyctène avec un antiseptique, la protéger avec une double peau enfin la maintenir avec un tissu adhésif.

Après l’effort :

  • si la peau est juste percée, on injectera un antiseptique avec la seringue entre les 2 feuillets, type éosine. On protégera la peau avec une petite compresse, et on protégera le tout avec une bande adhésive pendant 1 à 2 jours.
  • Si l’ampoule est déchirée, il faudra enlever la peau superficielle avec un petit ciseau. Tamponner ensuite avec une compresse d’éosine et laisser à l’air libre.
  • Si la surface de l’ampoule est importante, désinfecter et appliquer une pommade grasse désinfectante.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>